Stress parents et nouveau-né

10 conseils pour les parents stressés à l’arrivée du nouveau-né

Votre vie risque d’être bouleversée si vous devez vous occuper de votre nouveau-né 24 heures sur 24, sept jours sur sept. Pour faire face au stress des parents, utilisez ces solutions pratiques.

Parents stressés : 10 conseils pour réduire votre stress

En effet, un nouveau-né peut être un tourbillon d’activités et d’excitation dans votre vie, mais il peut aussi être une source de stress et d’épuisement entre l’allaitement, la surveillance ou encore l’éveil de votre bébé. Considérez ces 10 techniques pratiques pour garder le stress sous contrôle, que vous soyez un parent débutant ou un pro expérimenté avec un tout-petit.

1. Prenez soin de vous

Évitez de faire de la caféine un groupe alimentaire important ou une alternative au sommeil.

Adoptez une alimentation équilibrée, buvez beaucoup d’eau et allez plutôt prendre l’air. Dormez quand le bébé dort, et essayez de mettre au point avec votre partenaire une routine du coucher qui vous permette à tous deux de vous détendre tout en vous occupant du bébé.

Pour vous endormir sereinement en période de stress, n’hésitez pas à faire des exercices de respiration qui vous aideront à vous calmer.

Le maintien de bonnes habitudes vous aidera à conserver l’énergie dont vous avez besoin pour vous occuper de votre nouveau-né que ce soit les mamans comme les papas.

2. Établissez des directives de visite

Les amis et les membres de la famille peuvent surgir de nulle part pour admirer votre nouveau bébé. Faites-leur savoir quels jours sont propices à une visite et de combien de temps vous disposez.

Les visiteurs doivent se laver les mains avant de tenir le bébé, et toute personne malade doit rester à la maison.

Laissez les visiteurs de confiance s’occuper du bébé pendant que les jeunes parents se reposent.

3. S’adapter à la situation

Prévoyez suffisamment de temps chaque jour pour les tétées, les siestes et les crises de larmes. Prévoyez du temps supplémentaire pour préparer vos affaires et effectuer les inévitables changements de couche de dernière minute lorsque vous devez partir.

4. Préparez-vous à vivre des montagnes russes émotionnelles

En l’espace d’une heure, vous pourrez passer du plaisir de votre bébé et de l’émerveillement de ses petits doigts et orteils au deuil de votre perte d’indépendance et à l’inquiétude quant à votre capacité à vous occuper d’un nouveau-né.

Vous et votre partenaire êtes probablement épuisés et inquiets aussi.

Parlez de ce qui vous tracasse dès les premiers mois, comme un budget serré ou des difficultés à apaiser le bébé, pour vous aider à rester en contact. Un rire partagé pourrait aider à remonter le moral.

>> Découvrez 38 idées de jeux de baby shower

5. Permettez-vous de relâcher vos normes

Pour l’instant, laissez les moutons de poussière tranquilles et les jouets éparpillés par terre. Lorsque vous êtes trop épuisé pour préparer un repas plus traditionnel, servez des céréales froides et des toasts au nutella pour le dîner.

6. Sortez de la maison dès que possible

Emmenez le bébé en promenade si vous commencez à vous ennuyer avec un nouveau-né grincheux. Permettez à quelqu’un en qui vous avez confiance de prendre le relais pour un moment si vous le pouvez.

7. Acceptez un coup de main si on vous le propose

Profitez des offres d’aide des amis et de la famille. Tenez le bébé, pliez le linge ou faites quelques courses ce qui vous sera le plus bénéfique. Et pour les conseils ou les questions qui reviennent régulièrement dans votre tête, n’hésitez pas à contacter votre pédiatre pour vous rassurer sans trop attendre.

8. Entretenez d’autres liens

Votre nouveau-né a besoin de votre amour et de votre attention, mais passer du temps avec d’autres personnes ne vous décevra pas.

Réservez des moments en tête-à-tête avec chacun de vos autres enfants, si vous en avez. Prévoyez des rendez-vous avec votre partenaire. Prévoyez de rencontrer un ami pour déjeuner ou aller au cinéma.

9. Gardez le sens des proportions

Les jours d’un nouveau-né ne dureront pas longtemps. Même au milieu du chaos, vous pouvez lâcher vos pleurs, c’est normal, puis prenez du recul et savourez le moment présent.

10. Accepter avoir besoin d’aide 

Même dans les bons jours, être parent est difficile. Consultez votre pédiatre ou un praticien de la santé mentale si vous êtes déprimé ou si vous avez du mal à vous adapter à la vie avec un nouveau-né.

Apprendre à faire face à ce nouveau stress dans votre vie pourrait vous aider à apprécier les avantages d’être parent. C’est pourquoi il est essentiel d’apprendre à prendre soin de vous en tant que nouvelle maman et de nouveau papa !

Retour haut de page